Actualités

Lettre au Procureur de la République concernant les faits survenus à Metz samedi dernier

En tant que président du groupe d’études antisémitisme de l’Assemblée nationale, j’ai été particulièrement outré qu’un acte antisémite puisse ainsi publiquement s’afficher dans une manifestation.

Car si la liberté d’opinion est un droit, l’antisémitisme est bien un délit.

Aussi, conformément à l’article 40 du Code de procédure pénale, en tant qu’élu de la République, j’ai tenu à envoyer une lettre au procureur de la République de Paris afin de lui signaler ces faits répréhensibles susceptibles de recevoir une qualification pénale.

Lutter contre l’antisémitisme et les discriminations est le devoir de chacun d’entre nous en tant que citoyen.

Partager cet article