Actualités

Vote en 1ère lecture de la loi sur les mesures d’urgence pour répondre à la crise des « gilets jaunes »

Après plus de treize heures de vifs débats, le projet de loi portant sur « les mesures d’urgence économiques et sociales », a été approuvé en première lecture dans l’hémicycle par 153 voix de notre majorité avec le Modem, avec le soutien du Mo-Dem et de l’UDI-Agir, contre 9 oppositions et 58 abstentions. Les socialistes se sont abstenus, comme la quasi-majorité des Républicains et des membres du Rassemblement National (RN). Le PCF et la France Insoumise ont voté « contre ».

Le Président de la République et le gouvernement ont en effet souhaité apporter « des réponses rapides, fortes et concrètes » pour augmenter le pouvoir d’achat des Français. Il faut en effet que le travail paie plus en France !

Quels sont les changements pour 2019 ?

Ce texte prévoit la défiscalisation des heures supplémentaires et complémentaires, une exonération élargie de la hausse de la CSG pour 70 % des retraités, l’augmentation de la prime d’activité (minimum 100 euros) élargie à 5 millions de concitoyens et la possibilité  pour les entreprises de verser une « prime exceptionnelle de 1000 euros », exonérée de toutes cotisations sociales et d’impôt sur le revenu, pour les salariés rémunérés jusqu’à 3 600 euros.

Retrouvez mon intervention dans l’hémicycle cette nuit sur l’article 1 du projet de loi concernant l’attribution de la prime exceptionnelle

Je préviens face aux critiques de l'opposition sur les primes exceptionnelles sans charges et sans impôts : "Notre groupe va demander un scrutin public sur l'article 1 pour voir si vraiment vous votez contre le fait que les salariés gagnent plus en France".

Publiée par Sylvain Maillard sur Jeudi 20 décembre 2018

Nous allons poursuivre les échanges avec l’ensemble des citoyens sur tous les territoires durant deux mois avec la grand débat national autour de quatre axes : La transition écologique, la fiscalité, la démocratie et l’organisation de l’Etat.

Partager cet article