Actualités

Soutenir le secteur de la culture dans l’épreuve du COVID-19

Aux côtés de Franck Riester, le Ministre de la Culture, et de Delphine Bürkli, j’ai visité la très belle galerie La Nouvelle Athènes de Damien Dumarquez et Raphaël Aracil de Dauksza spécialisée dans l’art du XIXème siècle et située rue Chaptal dans le 9e arrondissement de Paris.

La réouverture de nos galeries, à l’instar d’autres commerces culturels comme les librairies et les disquaires, est une bonne nouvelle pour la culture et l’économie de la création.

Ce secteur, qui fait vivre 1,3 million de personnes, participe de façon essentielle à ce qui fait notre identité en tant que Nation. Pour Paris elle est aussi une composante fondamentale de ce qui fait le prestige de notre capitale.

Pour l’accompagner en cette période difficile liée à l’épidémie du Covid-19 et à ses conséquences, le Président et de la République et le Gouvernement ont annoncé un vaste plan de soutien.

Les droits de couverture chômage des intermittents du spectacle, soit près de 100 000 personnes, sont ainsi prolongés d’une année, au-delà des six mois où leur activité aura été « impossible ou très dégradée », soit jusqu’à fin août 2021. L’annonce de cette « année blanche » permettra de soulager ces travailleurs du milieu culturel à l’arrêt depuis la mi-mars.

Est également prévue l’exonération des cotisations sociales pour 4 mois des artistes-auteurs ainsi que la simplification de l’accès au fond de solidarité national, dont plus de 80 millions d’euros sont alloués spécifiquement à la culture. Un site dédié permettant aux artistes-auteurs de saisir leurs dossiers sera ouvert.

Un « fond festivals », toutes disciplines culturelles confondues et abondé par les régions sera également créé ainsi qu’un fonds d’indemnisation dirigé vers le secteur audiovisuel, ayant vocation à aider à indemniser les reports ou annulations de tournages.

Partager cet article